Révision garantie constructeur : jusqu’à 60% d’économie !

 

Chaque année ou tous les deux ans, suivant le nombre de kilomètres effectués, il faut faire l’entretien de sa voiture. Il s’agit de la confier à un professionnel pour vidanger le moteur, vérifier le niveau des liquides, contrôler les pneus, les feux, la direction, les plaquettes de frein etc. et examiner l’ordinateur de bord.

revision garantie constructeur avec Avatacar.com.

La révision voiture jusqu’à 60% moins chère

Avec Avatacar.com, entretenez facilement votre Peugeot, Renault, Volkswagen, Audi, Citroën, Opel…à moindre coût ! Avatacar vous garantit des prix bas tout au long de l’année. Votre révision, votre vidange et votre freinage sont réalisées selon les normes des préconisations constructeur avec des pièces de marque premium : filtres Bosch, huile Total ou Champion, plaquettes de frein Bosch.

Nos garages partenaires, plus de 1500 garages dans toute la France, s’engagent à vous fournir des prestations de qualité dans le respect des normes. De plus, si vous n’avez pas envie de vous déplacer pour votre révision constructeur, c’est possible, grâce à nos garages à domicile : des camions mobiles suréquipés qui se déplacent et viennent à vous ! Véritables ateliers itinérants, ils se rendent chez vous ou bien sur votre lieu de travail pour réaliser les opérations courantes : révision auto, vidange, freinage, climatisation, changement de pneumatiques, comme dans n’importe quel centre auto.

Grâce à son appartenance au groupe MPSA, Avatacar bénéficie de plus d‘un siècle d’expertise et de tarifs exceptionnels. Des tarifs de pièces premium, à prix imbattables. Filtres Bosch, huile Total, et le tout en proposant les tarifs les moins chers du marché ! Selon une étude effectuée en octobre 2018 sous contrôle d’huissier sur plus de 4,5 millions de véhicules, Avatacar vous permet de jusqu’à 35% d’économies sur votre révision constructeur par rapport aux autres centres auto similaires, et jusqu’à 60% par rapport à votre concessionnaire !

Comment obtenir un tarif pour l’entretien de sa voiture ?

Comment cela se déroule ? Première étape, rendez- vous sur le site Avatacar. Vous choisissez votre forfait révision auto, vidange, freinage, climatisation ou changement de pneumatiques. Vous sélectionnez le jour et l’heure du rendez-vous qui vous convient dans l’un de nos 1500 garages partenaires ou via nos garages mobiles. En quelques clics, le rendez-vous est pris pour la révision constructeur complète ou la remise en forme de votre véhicule. Révision Peugeot, Volkswagen, révision Citroën, Renault, … Avatacar respecte les normes constructeurs.

L’agence Apollo a testé pour vous ce service inédit en France. « Pile à l’heure – pendant la pause déjeuner pour optimiser – et à l’adresse, une imposante camionnette siglée vient se garer devant notre citadine. Un duo de garagistes chevronnés, avec plus de dix ans d’expérience dans des garages constructeurs et des centres autos renommés, nous explique précisément ce qui va se passer. Nous avons choisi une révision complète avec changement des plaquettes de freins, vidange et remplacement de tous les fluides, des filtres et des bougies. L’intervention dure environ une heure.
Des dizaines de points de contrôle sont effectués, et tout est consigné sur une fiche dont on vous remet le double. Et voilà, une petite signature, pas besoin de payer, vous l’avez déjà fait via le site internet. »

Révision auto garantie constructeur

Choisissez une révision auto garantie constructeur pour votre Volkswagen, BMW, Mercedes, Mazda, DS, Toyota ou encore Volkswagen ! La révision constructeur est un entretien complet réalisé selon le carnet d’entretien propre au véhicule et aux différentes préconisations du constructeur.

Révision sur-mesure

Maitrisez totalement votre budget grâce à la révision sur-mesure ! Choisissez vous-même votre marque d’huile premium : Total ou Champion, la marque de vos filtres à huile comme Bosch, ainsi que les différentes options de votre révision : remplacement du filtre à air, remplacement des bougies d’allumage, remplacement du kit de distribution…

Révision budget

La révision budget est la révision minimale à effectuer pour assurer le bon fonctionnement de votre véhicule. Pour toutes marques de voiture comme Seat, Volvo, Kia ou encore Ford, la révision budget est l’alternative rapide et pas chère bénéficiant d’un excellent rapport qualité/prix.

Vidange

Une vidange avec une huile de marque premium Bosch ou Champion à un coût maitrisé c’est sur Avatacar.com ! Prenez rendez-vous dans l’un de nos 1500 garages partenaires partout en France ou réservez votre vidange avec l’un de nos garages à domicile.

  • Jusqu’à 60% moins cher
  • A domicile ou dans nos 1500 garages
  • RDV sous 72h

Changement d’adresse pour votre carte grise : une démarche simple

Vous ne le savez que trop bien : après un déménagement, certaines démarches administratives sont indispensables pour faire valider votre changement d’adresse. La carte d’identité, le permis de conduire ou encore le passeport peuvent être actualisés ; ce n’est pas une obligation légale cela dit. Contrairement à ces documents, la carte grise doit être modifiée pour chaque déménagement. De fait, si votre adresse change, vous devez nécessairement faire le changement d’adresse pour votre carte grise.

Comment faire le changement d’adresse en ligne ?

carte-grise

En cas de déménagement, l’adresse de votre nouveau domicile doit être inscrite sur votre certificat d’immatriculation. Aussi, dans un cas plus spécifique de modification de nom de rue, voire de fusion de communes, vous devez également actualiser votre titre. Dans l’un ou l’autre des cas, la procédure est très simple désormais, car depuis le 06 novembre 2017, les services d’immatriculation ne sont plus accessibles à la préfecture. Depuis lors, la plupart des usagers adressent leur demande en ligne soit sur le site de l’ANTS ou sur le site d’un prestataire privé.

En effet, pour faire le changement d’adresse pour votre carte grise, vous pouvez adresser votre demande à un professionnel agréé et habilité par le Ministère de l’intérieur. Outre le fait que la procédure est simple, ce qui fait qu’en quelques clics et donc en quelques minutes vous l’aurez finalisé, il y a que le traitement de votre demande sera plus rapide. La marche à suivre consiste à accéder au calculateur de taxe fiscale qui se trouve sur le site du prestataire et remplir convenablement ses champs.

En général, vous aurez entre autres à renseigner le département de résidence correspondant à votre nouvelle adresse (code postal), de même que le numéro d’immatriculation de votre véhicule. Une fois après, vous aurez à valider votre commande. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la procédure en ligne, consultez cette page.

Quelles sont les pièces à fournir pour le changement d’adresse pour votre carte grise ?

Une fois votre commande validée, vous aurez désormais à fournir les pièces ci-dessous pour le traitement de votre demande :

  • une demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (case correspondant à un changement de domicile à cocher),
  • un justificatif de domicile de moins de 6 mois,
  • une copie du permis de conduire du demandeur (et du cotitulaire le cas échéant),
  • une copie de la carte grise si le véhicule possède déjà de nouvelles plaques.
  • un mandat d’immatriculation si la démarche est effectuée auprès d’un professionnel

Bien évidemment, pour le changement d’adresse pour votre carte grise, le contrôle technique doit être valable le jour de la demande. Si cette condition n’est pas remplie, votre demande ne sera tout simplement pas acceptée. L’envoi des pièces marque ainsi la fin de la procédure à votre niveau, mais seulement si votre dossier est complet. Dans le cas contraire, vous devrez faire le complément avant de recevoir l’étiquette autocollante ou une nouvelle carte grise.

En effet, après le traitement de la demande de changement d’adresse pour votre carte grise, vous recevez une étiquette autocollante sur laquelle sera mentionnée votre nouvelle adresse. Il vous revient à apposer celle-ci sur votre certificat d’immatriculation à l’emplacement dédié. Par contre, si vous êtes à votre quatrième demande de modification d’adresse pour le même véhicule, vous recevrez plutôt un nouveau titre.

Enfin, sachez que la modification d’adresse sur la carte grise doit être faite dans un délai d’un mois à partir de la date de déménagement. En cas de contrôle des forces de l’ordre, vous serez frappé d’une amende de 4e classe s’il s’avérait que vous n’avez pas fait le changement d’adresse pour votre carte grise.

Mode d’emploi : vendre sa voiture d’occasion en 5 étapes

Etape 1 : étudier la valeur de la voiture

Lorsque l’on décide de vendre sa voiture soi-même, on espère en tirer le meilleur prix. Mais attention tout de même car en n’étant pas suffisamment informé, il se peut que la vente ne se réalise pas. L’équipe d’EntretienAuto s’est penchée sur la question et vous dit tout afin de vendre votre voiture à coup sûr !

Étape 1 : Bien étudier la valeur de la voiture

Etape 1 : étudier la valeur de la voiture

Pour commencer, il faut connaître la valeur du véhicule sur le marché actuel de l’occasion. Il est donc conseillé de comparer avec d’autres voitures similaires en terme de modèle et d’année. Pour ce faire, il est préférable de se rendre sur plusieurs sites d’annonces automobiles. Les principaux critères à analyser sont les suivants : le kilométrage moyen, l’ancienneté moyenne, le niveau d’équipement moyen et surtout le prix de vente moyen.

Une fois toutes les informations nécessaires recueillies, il faut fixer le bon prix : un juste milieu entre votre prix idéal et la réalité du marché. A savoir, que généralement, lors de la vente de voiture d’occasion en France, une négociation entre les deux parties est fréquente.

Étape 2 : Prendre soin du véhicule

Etape 2 : Prendre soin du véhicule

Avant de présenter le véhicule à des potentiels acheteurs, il est primordial de lui refaire une petite beauté. Si le contrôle technique n’a pas eu lieu récemment, il est obligatoire de l’effectuer avant le jour de la vente (inférieur à 6 mois pour une vente de véhicule d’occasion). En terme de propreté, on conseille de nettoyer soigneusement l’intérieur et l’extérieur de la voiture. Ne pas oublier de passer un coup d’aspirateur et de nettoyer les vitres. Pour les fumeurs, pensez à vaporiser du désodorisant. Il faut également limiter un maximum les effets personnels dans la voiture, autrement l’acheteur potentiel aura plus de mal à s’y projeter.

Étape 3 : L’essai routier

Etape 3 : l'essai routier

Lors de cette rencontre avec l’acheteur potentiel, il est important de rester vigilant car les arnaques ne sont pas toujours à exclure. Tout d’abord, vérifiez que la personne est bien titulaire du permis B. Ensuite, lorsque vous procéder à l’essai, ne donnez la clé qu’une fois que vous êtes installé du côté passager. Idem à la fin de l’essai, demandez au conducteur de couper le contact et de vous rendre les clés. Quant à l’échange avec ce dernier, soyez calme et essayez de répondre, toujours avec honnêteté, à un maximum de ses questions.

Étape 4 : Préparer et finaliser la vente d’occasion

Etape 4 : finaliser la vente

Une fois l’essai routier effectué, si le potentiel acheteur est satisfait : place à la négociation ! Le but étant de satisfaire les deux parties, c’est donc à vous d’exposer tous les atouts de votre voiture et de justifier votre prix. Vous finirez obligatoirement par trouver un compromis. Après que le prix de vente soit fixé, il est nécessaire de fournir un certain nombre de documents avant de finaliser la vente :

  • le mode d’emploi du véhicule
  • le carnet d’entretien mis à jour
  • les factures liées à l’entretien du véhicule
  • l’attestation du dernier contrôle technique
  • le certificat de situation (datant de moins de 15 jours)
  • le certificat de cession (en 3 exemplaires : 1 pour le vendeur et 2 pour l’acheteur)

Étape 5 : Effectuer le paiement

Etape 5 : effectuer le paiement

Le paiement est certainement l’étape la plus délicate de la vente de voiture d’occasion. Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous : le chèque de banque, le liquide, ou le virement. Le chèque de banque est plutôt commun en France car il est à la fois sécurisé et pratique pour les grosses sommes. Le document doit être établi par la banque de l’acheteur, mais cela nécessite le déplacement en banque des deux parties. Attention aux comptes non-approvisionnés, en tant que vendeur, il est essentiel de vérifier l’authenticité du chèque. Un autre moyen de paiement possible est le paiement en liquide, plus facile, il faut encore une fois être vigilant. Il est préférable d’effectuer la transaction directement dans l’agence bancaire de l’acheteur ou du vendeur. Enfin, une dernière possibilité existe : le virement. Mais son principal inconvénient est qu’il n’est pas instantané et peut prendre jusqu’à 3 jours. Encore une fois, il est conseillé d’effectuer la transaction dans une agence bancaire.

Les points à vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion

Les points à vérifier avant d'acheter une voiture d'occasion

Vous souhaitez changer de véhicule et envisagez d’acquérir une voiture d’occasion ? Vous avez raison : à bien des égards, l’achat d’occasion auprès d’un particulier peut vous permettre de réaliser une bonne affaire ! Pour éviter les mauvaises surprises et les dépenses non prévues, Entretien-Auto vous liste les points à vérifier avant d’acheter.

L’inspection de la voiture

Acheter une voiture d'occasion : l'inspection

Dans un premier temps, il est important d’examiner le véhicule en détail, si possible en journée et par temps clair afin de ne rien manquer. Examinez la carrosserie pour trouver d’éventuelles traces de rouille, en particulier si le modèle n’est plus tout jeune. N’oubliez pas d’inspecter le châssis et la ligne d’échappement qui sont des organes clés, chers à remplacer ou à réparer. Surtout, portez une attention particulière aux roues : assurez-vous que les pneus ne présentent pas d’hernie ni de déchirure et que l’usure des pneus soit la même des deux côtés. Si ce n’est pas le cas, cela peut être le signe d’un défaut de parallélisme des roues. Veillez à tester l’ouverture et la fermeture de toutes les portières : une porte qui ferme mal peut laisser rentrer l’humidité en hiver. Pensez aussi à contrôler l’état des vitres et des feux, ainsi que leur fonctionnement.

N’hésitez pas à demander à jeter un oeil sous le capot et ne prenez pas tout ce que le vendeur vous dit pour acquis. Pour inspecter l’état de la mécanique, vous pouvez faire appel à un ami ou à un professionnel pour vous accompagner si vous n’êtes pas à l’aise (entre 100 et 150 € de prestation tout compris depuis la sélection jusqu’à la transaction avec toutes les vérifications). Examinez l’état des durits avec de potentielles traces de fuite (à vérifier aussi sous la voiture si elle est stationnée au même endroit depuis un petit moment), assurez-vous qu’aucun dépôt blanc n’est présent sur les bornes de la batterie, contrôlez les niveaux d’huile et du liquide de refroidissement… Chaque indice peut traduire la qualité de l’entretien dont a bénéficié la voiture d’occasion auparavant : une belle carrosserie lavée et remise à neuf peut cacher bien des déficiences !

Une fois au volant

Acheter une voiture d'occasion : au volant

Une fois derrière le volant, inspectez l’état général de l’habitacle et vérifiez en particulier sous les tapis de sol qu’il n’y a pas de tache d’humidité. En tournant légèrement le volant, assurez-vous qu’il n’y a pas trop de jeu dans la direction. Au démarrage, aucune fumée noire blanche ou bleue ne doit sortir de l’échappement. Pour checker l’état de l’embrayage, pièce particulièrement onéreuse à faire changer, faites un simple test : moteur en marche, frein à main serré, essayez de démarrer en troisième. Le moteur doit caler.

Sur la route, la direction ne doit pas être trop dure, et vous ne devez noter aucune vibration (symptôme d’un échappement fatigué) ni perte de régime à l’accélération. Soyez attentif(ve) aux éventuels bruits suspects : un son sourd au ralenti peut indiquer une bielle coulée tandis que les craquements en tournant peuvent témoigner de cardans en fin de vie. Mettez à l’épreuve les freins et l’ABS sur une ligne droite et vérifiez que, volant droit, la voiture maintient son cap. Si la boîte de vitesse est manuelle, les paliers doivent se passer et se verrouiller sans sauter ni trop résister.

Acheter une voiture d’occasion : les papiers

Acheter une voiture d'occasion : les papiers

Vient alors la partie administrative si vous êtes satisfait(e) suite à vos vérifications concernant la voiture d’occasion. Le vendeur doit vous fournir une pièce d’identité en signe de bonne foi, le carnet d’entretien du véhicule (où doivent figurer les échéances de remplacement des pièces et consommables), factures à l’appui, le certificat de situation, ainsi que le certificat de cession avec le coupon de carte grise (en attendant que vous obteniez un certificat d’immatriculation à votre nom). De plus, il est censé vous fournir un justificatif de contrôle technique valide (datant de moins de 6 mois pour un véhicule de plus de 4 ans).

 

Quel camping-car choisir ?

Camping-car capucine gris arrêté sur route

Amateur/trice de road trips et de voyages, vous souhaitez passer à l’étape supérieure en achetant votre premier camping-car ? Entretien-Auto vous présente les catégories du marché, les astuces à retenir et les pièges à éviter pour un achat intelligent.

Quelle catégorie de camping-car choisir ?

Camping-car vintage multicolore

Acquérir un camping-car peut vous offrir plein de belles opportunités : partir en vacances de manière complètement spontanée, par exemple. Pour ce faire, il est important de connaître les différents types de camping-car que vous pouvez trouver sur le marché. Entretien-Auto détaille pour vous leurs caractéristiques, avantages et inconvénients afin que vous ayez toutes les cartes en main pour décider.

Avant toute chose, posez vous les bonnes questions : à quoi servira ce camping-car ? Voyagerez-vous seul, à deux ou en famille ? Prévoyez-vous de vous en servir toute l’année ou bien seulement durant une saison ? Pensez-vous faire beaucoup de kilomètres avec votre véhicule ? Toutes ces questions vous permettent de lister vos besoins et d’établir une liste de vos priorités en matière de modèle et d’équipement. Il ne faut pas oublier non plus de réfléchir au stationnement du camping-car dans le cas où vous ne l’utilisez pas toute l’année.

Le fourgon

Fourgon modèle Font Vendôme Terra Van

Si vous voyagez à deux, opter pour le fourgon est une excellente idée. Il a pour avantage d’être relativement passe-partout puisqu’il n’excède généralement pas six mètres de longueur pour trois de largeur. Il est donc plus facile de circuler en ville et de stationner avec un fourgon qu’avec un autre type de camping-car. Ses autres points forts sont sa performance, son agilité et sa maniabilité. De plus, sa consommation reste très raisonnable puisqu’elle est inférieure à dix litres. Avec le fourgon, vous avez d’excellentes capacités de charge et n’avez pas à craindre un problème de surcharge. Son inconvénient est un manque de confort dû à son espace réduit.

Le camping-car Capucine

Camping-car capucine sur parking

Vous reconnaîtrez très facilement le camping-car Capucine par son toit spécifique, qui lui donne son nom. La partie supérieure avant du toit est plus allongée et dépasse de la cabine de conduite. Elle offre une zone de couchage qui améliore sensiblement l’espace de chargement. Ce type de camping-car est généralement apprécié des familles de plus de deux enfants. Ce qui fait sa force est aussi sa faiblesse : le toit capucine réduit nettement l’aérodynamisme du véhicule. Par conséquent, sa consommation de carburant est aussi plus élevée.

Le camping-car profilé

Camping-car profilé garé sur route

La vocation du camping-car profilé est d’apporter une solution au problème d’aérodynamisme de la capucine. Cette dernière est remplacée par une avancée profilée. Sur certains modèles, on peut y retrouver un lit escamotable et sur d’autres un simple espace de rangement. Ce type de camping-car est le plus vendu du marché, sans doute parce qu’il a tout pour plaire aux familles qui parcourent de nombreux kilomètres chaque année.

Le camping-car intégral

Camping-car intégral garé dans la nature

Avec le camping-car intégral, on peut également parler de camping-car de luxe. Le niveau d’assemblage complexe qu’il demande fait grimper le prix. Sa caractéristique est d’avoir sa cabine de conduite intégrée à l’ensemble du véhicule. Au dessus de cette dernière, on peut trouver un deuxième couchage. L’intégral est généralement richement équipé, ce qui justifie encore la facture salée. La taille du camping-car intégral est imposante, ce qui rend la manœuvre plus difficile. On choisira ce type de véhicule pour réaliser de longs trajets sur de grands axes, tout en profitant d’un confort optimal.

Concrétiser l’achat de son camping-car

Camping-car sur route désertique

Si vous êtes décidé(e) à acheter un camping-car, nous vous recommandons tout de même de tenter la location dans un premier temps. En l’espace d’une semaine ou deux, vous saurez si le type de camping-car que vous convoitez vous convient. Certains concessionnaires vous donnent même la possibilité de louer le modèle qui vous plaît avant la vente, durant une semaine. Ainsi, vous vous faites une idée plus précise de vos besoins.

Une fois que votre décision est prise, ne négligez pas le choix du concessionnaire. Entretien-Auto vous recommande de choisir un distributeur près de chez vous qui possède un véritable atelier. Ainsi, vous serez rassuré(e) quant à la qualité du service après-vente. Veillez également à bien comparer les prix chez différents concessionnaires de votre ville pour un même modèle. Ils peuvent varier considérablement d’une enseigne à l’autre.

Puisqu’il s’agit d’un achat conséquent, vous avez la possibilité, si vous le souhaitez, d’opter pour le crédit. Dans ce cas, nous vous conseillons de prévoir un apport d’au moins 20% afin de réduire le coût de votre crédit.

Choisir le bon garage pour faire réparer sa voiture

Réparer une voiture au garage

Aïe, Titine a besoin d’une révision ou d’une réparation ? En soi, rien de méchant, mais vous n’avez pas l’habitude de vous rendre dans un garage et ne connaissez pas ceux des alentours. Aucun problème, Entretien Auto vous livre ses conseils pour faire le bon choix de garage !

Quel garage pour quelle réparation ?

Clé à molette pour garagiste

Pour commencer, il est important pour vous de savoir que vous n’êtes pas obligé de vous rendre en concession pour bénéficier de la garantie constructeur de votre véhicule. Ainsi, vous pouvez choisir plus librement et sereinement le type de garage dans lequel vous rendre, en fonction du modèle de votre voiture et du problème à régler.

Ainsi, vous pouvez choisir de vous rendre chez un garagiste indépendant pour des réparations très variées. Certains garages sont multimarques, mais d’autres sont spécialisés dans une marque constructeur, sans pour autant vous faire payer le prix fort d’une concession. Parfait ! Cependant, ces dernières demeurent les structures référentes en cas de problème technique pointu.

Enfin, rendez-vous dans un centre auto si votre véhicule n’a besoin que d’un service rapide. Vidange, changement des amortisseurs ou des pneus, etc., ces centres sont spécialisés dans les courtes opérations de maintenance. Bonus : vous pouvez généralement y acheter la plupart des équipements nécessaires à l’entretien de votre voiture !

L’état du garage sur place

Voiture, roue et fumée

En arrivant au garage, jetez un œil autour de vous pour vous rendre compte de l’état des lieux. Vous avez l’impression d’entrer dans une casse et non pas dans un garage ? C’est peut-être mauvais signe et vous avez sans doute envie d’un professionnel automobile qui prenne soin de la vôtre.

N’hésitez pas non plus à vérifier le type de voitures dont s’occupe le garage dans lequel vous vous trouvez, afin de vous assurer de sa compétence à réparer Titine. En effet, de plus en plus, les modèles automobiles récents requièrent des compétences techniques bien spécifiques.

Dans l’atelier, vous pouvez user de la propreté ambiante comme indicateur du soin apporté aux réparations et aux véhicules sur place. Evidemment, huile, cambouis et autres saletés font partie intégrante du quotidien d’un garagiste ; néanmoins, ce n’est pas parce qu’un garage est plus sale que son voisin qu’il est meilleur. Si un professionnel prend le temps et la peine de nettoyer son atelier, alors on peut l’espérer aussi soigneux envers les véhicules qu’il répare !

Le prix des réparations

Billet, argent, prix et tarifs

Hé oui, bien évidemment, les prix pratiqués par un garage vont constituer pour vous un facteur décisif. En France, les structures de réparation et d’entretien automobile sont libres d’exercer les tarifs de leur choix, mais doivent néanmoins préciser le coût horaire de la main-d’oeuvre, ainsi que le détail forfaitaire des prestations proposées. Ce, à l’endroit où est reçue la clientèle. Si la garage n’affiche pas ses tarifs, fuyez sans demander votre reste !

Enfin, si le problème de votre voiture n’est pas urgent, alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez plusieurs garagistes afin d’obtenir de multiples devis. Ainsi équipé, vous pourrez comparer les différentes propositions, éventuellement faire jouer la concurrence… Bref, le schéma de négociation habituel. A vous de jouer !

Trouver la voiture de location idéale en vacances

conseils pour bien choisir sa voiture de location pour les vacances

Alors que les vacances d’été approchent à grand pas, certains d’entre vous vont choisir de louer une voiture de location une fois sur place. Pour trouver l’offre idéale au meilleur rapport qualité-prix, il est nécessaire d’être attentif à certaines conditions.

Evaluez vos besoins

Avant de vous lancer dans la recherche d’une voiture de location, commencez par évaluer précisément le type de véhicule idéal pour vos vacances. Cette réflexion vous évitera de surestimer vos besoins et ainsi de payer plus cher. Pour choisir le modèle qui vous convient le mieux, posez-vous les questions suivantes :

  • De quel type de véhicule ai-je besoin ? Pour cela, pensez au nombre de personnes qui seront présentes à bord et au volume estimé des bagages. Une famille aura tout intérêt à opter pour un SUV ou un monospace, tandis qu’une citadine compacte conviendra parfaitement à un couple. Penchez-vous aussi sur le type de chaussée que vous allez emprunter durant vos vacances. Pour des trajets sur des chemins sinueux, privilégiez un 4×4 et sur des routes pentues, ne choisissez pas un modèle doté d’une motorisation trop faible.
  • Combien de kilomètres vais-je parcourir ? Cela n’est peut-être pas évident à estimer précisément, mais tentez de calculer environ la distance que vous allez parcourir chaque jour. Les loueurs de voiture ont en effet la fâcheuse tendance à vous facturer les dépassements kilométriques. Optez donc pour une offre adaptée à vos besoins en incluant une petite marge de sécurité.

Comparez les offres

Une fois votre modèle de véhicule idéal bien en tête, comparez attentivement les annonces de location. Il existe aujourd’hui sur Internet des plateformes telles que Liligo ou Rentalcars, qui permettent de confronter les offres de nombreux loueurs de voiture. L’une des erreurs les plus courantes est de ne choisir un véhicule de location qu’en fonction de son prix, alors que beaucoup d’autres conditions sont aussi à prendre en compte.

Surveillez le contrat d’assurance

Vous trouverez pour chaque offre de location de nombreuses assurances et options proposées. Il est très important de lire attentivement ces conditions et surtout les clauses d’exclusion. En règle générale, l’assurance de base, soit celle qui inclut les dommages corporels et matériels, est comprise dans le prix de la location. Vous pouvez compléter cette offre avec une assurance complémentaire, selon le type de voyage que vous allez effectuer.

Afin de ne pas payer des frais supplémentaires en cas de dommages, nous vous conseillons de souscrire à une assurance “zéro franchise”. Assurez-vous avant que votre carte bancaire ne couvre pas déjà ce contrat, afin de ne pas payer en double. Dans la liste des frais additionnels qui pourraient vous être facturés, regardez bien les taxes d’aéroport, les pénalités de retard ou encore les suppléments selon l’âge du conducteur.

Dans la plupart des cas, il est obligatoire de rendre une voiture de location avec le plein d’essence. Certaines offres à très bas prix vous proposent d’acheter le premier plein à la prise en charge du véhicule, mais de le restituer avec le réservoir vide. Sous ses airs de bonne affaire, cette offre n’est en réalité pas avantageuse, car le premier plein vous sera facturé à un prix bien plus élevé qu’en station-service.

Inspecter votre voiture de location

Ca y est, vous êtes prêt à tailler la route à bord de votre voiture de location ! Pensez bien avant de partir d’effectuer une inspection du véhicule en présence du loueur. Observez les moindres recoins de la voiture et assurez-vous que les dommages déjà présents soient bien pris en compte par l’entreprise. A l’intérieur, n’hésitez pas à vérifier que le kilométrage indiqué sur le compteur soit bien le même que celui apposé sur le contrat de location.

La remise du véhicule

Comme dit précédemment, la plupart des contrats de location exigent que la voiture soit rendue avec le plein de carburant. Pensez donc bien le jour du départ à repérer une station-service près du loueur afin d’y prendre de l’essence avant de rendre le véhicule. En cas d’oubli, le loueur vous facturera le plein à un prix deux fois supérieur à la normale. Il est également conseillé de laver la voiture si celle-ci est trop sale, car le loueur peut exiger des frais de remise en état. Une fois le modèle de location restitué, inspectez l’état du véhicule toujours en présence du loueur. N’oubliez pas de demander un contrat écrit stipulant que le véhicule est en bon état. En effet certaines agences pourraient, une fois la location terminée, vous facturer des dommages qui auraient été constatés par la suite.

Bien que diverses conditions soient à prendre en compte, il ne faut pas avoir peur de louer une voiture pour autant. Il suffit simplement de lire les conditions des offres en intégralité afin d’éviter toutes mauvaises surprises. Si vous prenez le temps de la réflexion pour comparer attentivement les voitures de location, alors vous devriez trouver chaussure à votre pied aisément !

 

Boîte de vitesses manuelle ou automatique : que choisir ?

Alors que la boîte de vitesses manuelle reste très répandue en Europe, le système automatique, cher aux Américains, tend à se développer sur le Vieux Continent. Avec Entretien Auto, apprenez à choisir sereinement entre ces deux boîtes de vitesses.

La boîte de vitesses manuelle

boite de vitesses manuelle

Les avantages

Sur le Vieux Continent, la majorité des voitures roule à l’aide d’une boîte de vitesses manuelle, qui permet de changer de rapport à la main. Si ce système de transmission est autant plébiscité en Europe, c’est parce qu’il procure aux conducteurs de meilleures sensations de conduite. Autrement appelée BVM, la boîte manuelle a en effet l’avantage de laisser l’automobiliste contrôler librement le changement de rapport et de mieux ressentir les accélérations de son véhicule. En jonglant intelligemment entre les différentes vitesses selon son allure, il est ainsi possible d’adopter une éco conduite et d’effectuer des économies de carburant. Autre avantage, une voiture à boîte manuelle est moins chère à l’achat, et son entretien s’avère plus facile.

Les inconvénients

Pour tous ceux qui conduisent en ville et qui tombent régulièrement dans les bouchons, le changement constant de vitesse peut vite devenir agaçant. Le fait de devoir passer et rétrograder les rapports continuellement rend la conduite moins fluide et moins tranquille pour le conducteur. A cela s’ajoute, la consommation de carburant, supérieure à celle d’une boîte automatique en milieu urbain. Passer son permis de conduire avec une voiture manuelle demande également plus de temps d’adaptation qu’une automatique.

La boîte de vitesses automatique

boite de vitesses automatique

Les avantages

De l’autre côté de l’Atlantique, la boîte automatique est la star des voitures américaines. Avec ce système de transmission, le véhicule ne comporte plus qu’une pédale de frein et d’accélérateur, celle d’embrayage ayant disparu. Comme son nom l’indique, la boîte automatique change de vitesse indépendamment du conducteur, selon l’allure du véhicule. Ce type de transmission a l’avantage de ne pas déranger le conducteur, qui peut ainsi garder les deux mains sur le volant tout en se concentrant sur la route. La conduite est donc plus sereine, car il n’y a pas à se soucier des changements de rapport. Un avantage de taille notamment dans les bouchons, où devoir passer systématiquement d’une vitesse à une autre peut vite devenir contraignant. Lors de trajets en ville, la consommation de carburant est ainsi optimisée avec une boîte automatique, contrairement à une manuelle. Sachez qu’il est désormais possible en France de passer son permis de conduire avec une voiture automatique. Ce système étant beaucoup plus facile à prendre en main, les heures de conduite sont donc réduites et les frais d’auto-école aussi !

Les inconvénients

Malgré ses nombreux atouts, la boîte automatique reste marginale en Europe et notamment en France. Se procurer une voiture équipée de ce type de transmission vous coûtera donc plus cher qu’une boîte manuelle. Il faudra ainsi compter environ 1 200 à 2 300 € de plus pour ce genre de modèle. Autre inconvénient, passer d’une boîte automatique à une manuelle demande un temps d’apprentissage plus important qu’en sens inverse. Bien que plus économique en zone urbaine, la boîte auto est en revanche plus gourmande en énergie sur l’autoroute, même si les modèles les plus récents tendent à égaler les performances des systèmes manuels.

La boîte de vitesses à double embrayage

De plus en plus de voitures automatiques sont équipées de boîte de vitesses robotisée à double embrayage. Ce système récent se compose de deux demi-boîtes qui fonctionnent conjointement afin de réduire le temps de passage des rapports et les à-coups. Certains modèles proposent même au conducteur de choisir un mode de conduite automatique ou manuel via un levier de vitesses. Les boîtes à double embrayage ont ainsi l’avantage de proposer une réactivité optimale ainsi qu’une consommation de carburant égale à celle des voitures manuelles.

Vous connaissez désormais les avantages et inconvénients des boîtes de vitesses automatiques et manuelles. La principale différence entre les deux modes de transmission reste donc la consommation. Même si les écarts se réduisent de plus en plus entre les deux options, une boîte manuelle est à privilégier pour les longs trajets sur axes autoroutiers, tandis qu’une automatique est idéale en ville.

Comment rentabiliser sa voiture au quotidien ?

Comment rentabiliser sa voiture au quotidien

L’achat d’une voiture ne se fait pas à la légère. Cela représente un investissement conséquent, mais qui peut être amorti par la suite. Entretien Auto vous délivre ses astuces afin de rentabiliser votre voiture au quotidien.

Optimiser ses trajets grâce au covoiturage

Les avantages

Cela ne fait plus aucun doute, le covoiturage est devenu monnaie courante en France. Cette pratique, qui consiste à partager son trajet avec d’autres personnes, s’est notamment démocratisée avec l’arrivée du géant français BlaBlaCar. Vous vous apprêtez à effectuer un long trajet ? Vous pouvez faire du covoiturage en vous inscrivant sur une plateforme dédiée où il vous faudra indiquer votre itinéraire et votre horaire de départ. Les personnes intéressées pourront réserver leur place directement via le site choisi. Voyager avec d’autres usagers est une bonne solution afin de diviser vos frais de carburant et de péage. Si par exemple, vous effectuez seul un parcours de Bordeaux à Toulouse, le voyage vous coûtera en moyenne 45 €, tandis que si vous prenez avec vous 2 passagers à 15 € chacun, vous aurez divisé le coût du trajet par trois ! En plus de faire des économies, voyager avec de la compagnie est bien plus agréable que d’être seul pendant de longues heures au volant de sa voiture. Toutefois, il peut être contraignant de devoir déposer les passagers aux différentes étapes du voyage.

Autre avantage et non des moindres, le covoiturage lutte activement contre le réchauffement climatique en diminuant le nombre de véhicules sur les routes et donc les émissions de gaz à effet de serre.

Une pratique réglementée

En revanche, il ne faut pas voir en ce système une activité fructueuse. En effet depuis 2013, il est strictement interdit de tirer bénéfice du covoiturage. Concrètement, vous ne pouvez pas imposer aux passagers de votre véhicule un prix supérieur aux coûts réels de votre trajet (péage, carburant, dépréciation du véhicule, assurance, entretien). Afin d’établir un juste prix, sachez qu’il existe des applications et sites internet comme La Roue Verte, qui vous permettent d’estimer le tarif adéquat pour chaque passager, selon votre trajet. En moyenne, il ne faudrait pas dépasser 50 centimes d’euro par kilomètre pour une personne.

Le covoiturage pour aller au travail

Le covoiturage marche aussi bien pour des petits trajets du quotidien, comme ceux effectués pour vous rendre au travail. Sans le savoir, vous empruntez peut-être la même route que vos collègues tous les matins, alors que vous pourriez faire le trajet ensemble avec une seule voiture. En plus d’entretenir vos relations professionnelles, vous pourrez amortir vos frais et contribuer à la diminution de la pollution en ville, ainsi qu’au désencombrement des bouchons. Si vous n’avez aucun collègue à déposer, sachez qu’il existe des plateformes de covoiturage spécialisées dans les petits trajets, comme La Roue Verte ou IDVROOM.

Rentabiliser ses voyages par le colis-voiturage

Le principe est presque le même que le covoiturage, sauf qu’il ne s’agit pas de transporter des personnes mais bien des colis. Si par exemple, vous vous rendez à Paris et qu’une personne se trouvant dans la même ville de départ que vous souhaite expédier un colis vers la capitale, alors vous pourrez transporter ce paquet pour elle en échange d’argent et ainsi rentabiliser votre voyage. Si vous n’êtes pas friand du covoiturage avec des étrangers, mais que vous pensez pouvoir tolérer un paquet dans votre voiture, alors cette solution vous permettra d’alléger le coût de vos déplacements.

Les particuliers mais aussi les entreprises peuvent recourir à ce type de livraison pour acheminer leurs colis à bon port. Des sites spécialisés comme Colis-Voiturage vous permettent d’indiquer votre itinéraire afin de vous mettre en relation avec des personnes qui souhaitent livrer un colis. Comme pour le covoiturage, cette pratique nécessite de fixer un point de rendez-vous à l’arrivée, afin de délivrer la marchandise.

Louer sa voiture

Après le covoiturage, voici une autre pratique qui tend à se démocratiser en France. Louer votre voiture à des particuliers s’avère très pratique si vous ne l’utilisez pas durant la semaine, ou si vous partez en vacances. Au lieu de laisser votre auto dormir au fond de votre garage, vous pouvez ainsi la rentabiliser en la louant à une autre personne. L’avantage premier est bien évidemment la rentabilisation de votre voiture, avec un amortissement de vos frais d’assurance et de parking.

De nombreuses plateformes de location de voitures existent et vous permettent de déposer votre annonce gratuitement. Avant de sauter le pas, il est vivement conseillé de vérifier au préalable que l’assurance automobile est comprise dans les conditions générales du site choisi. Chez le numéro un OuiCar par exemple, l’assurance multirisque est incluse dans le prix de la location afin d’éviter un malus en cas d’accident.

Louer sa place de parking

Comment rentabiliser sa voiture au quotidien place de parking

Si à l’inverse c’est votre place de parking qui reste inutilisée durant de longues périodes, vous pouvez décider de la louer afin de gagner un peu d’argent. Sachant que la location d’une place de stationnement seule n’est soumise à aucune loi, ce sont le propriétaire et le locataire qui définissent ensemble les conditions. Il est donc fortement conseillé d’établir un état des lieux sous forme de contrat écrit, en indiquant une description de l’emplacement, la durée et le prix de location. Si vous êtes locataire et que vous disposez d’une place de parking, sachez qu’il est possible de la rentabiliser par une sous-location légale en obtenant au préalable l’accord écrit du propriétaire. Dans cette situation, il n’est pas possible de réaliser un profit sur le loyer du parking et la durée de location ne doit pas être supérieure à celle du bail. Enfin, le revenu perçu doit être déclaré.

Pour vous faciliter la vie, sachez qu’il existe des sites comme Prends ma place qui vous mettent directement en relation avec des personnes à la recherche d’un lieu de stationnement. Si votre place est idéalement située en ville, sa location peut être très intéressante financièrement.

Rentabiliser sa voiture par la publicité 

Non, vous ne rêvez pas, votre voiture peut servir de support publicitaire à des marques ! Cette pratique très rentable consiste à poser des affiches sur votre auto à la demande d’une régie publicitaire, contre une somme d’argent. Si le fait de ressembler à un panneau publicitaire ambulant ne vous dérange pas, alors cette solution vous permettra de gagner de l’argent facilement. Ce moyen de communication est particulièrement efficace si vous roulez régulièrement en ville, là où la portée du message sera maximale. Les prix varient d’une organisation à une autre selon la durée de la campagne, le modèle de votre voiture et la taille du support publicitaire, mais se situent entre 40 et 500 €. Vous trouverez ce type de service sur des sites comme oTo(comcom) et Pub’n’Drive, qui mettent en relation des particuliers et des annonceurs. Pour s’inscrire, il vous faudra répondre à un questionnaire plus ou moins long selon les plateformes, sur le modèle de votre voiture, son état ou encore vos habitudes de déplacement.
Entre le carburant, l’entretien ou encore l’assurance, une voiture représente au quotidien un coût important. Toutefois, diverses solutions simples et économiques s’offrent à vous afin d’amortir ces dépenses, voire de gagner de l’argent en rentabilisant votre véhicule ! Qu’attendez-vous pour sauter le pas ?

Quelles solutions de financement pour l’achat d’une voiture ?

Solutions de financement pour l'achat d'une voiture une

L’achat d’un véhicule personnel représente un investissement important, et l’on n’a pas toujours la possibilité de payer au comptant. Aussi, mieux vaut prendre le temps de bien réfléchir aux différentes solutions de financement avant de choisir la mieux adaptée à son cas. Entretien-Auto fait le point pour vous aider à y voir plus clair.

La meilleure façon d’acheter une voiture reste évidemment le paiement comptant. Pour autant, si vous ne disposez pas de la somme demandée, plusieurs alternatives sont possibles.

Le financement d’un véhicule nécessite avant tout de garder en tête quelques points essentiels. Premièrement, une voiture coûte d’abord cher à acheter, puis à entretenir. Il faut donc anticiper et prendre en compte les frais annexes à l’achat dans votre budget. Aussi, inutile de vider votre compte épargne pour acheter la voiture de vos rêves. De plus, c’est un pari risqué car un imprévu financier est vite arrivé.

Par ailleurs, la durée moyenne de possession d’un véhicule particulier est de 5 ans. Or un modèle neuf se déprécie très rapidement et perd la moitié de sa valeur en trois ans tout au plus. Il est donc recommandé d’éviter l’emprunt sur une longue durée, coûteux et contraignant. En outre, chaque option de financement nécessite de bien analyser les conditions qui y sont liées afin d’éviter les mauvaises surprises comme des frais supplémentaires auxquels on ne s’attend pas. Enfin, les comparatifs et simulateurs de financement sont le meilleur moyen de trouver la solution la plus adéquate à votre besoin. Simulez votre projet avec la banque en ligne La Macif et bénéficiez d’un devis crédit auto.

Le financement par un crédit à la consommation

Comment financer sa voiture crédit à la consommation

Le crédit à la consommation se décline en 3 possibilités : le crédit personnel, le crédit affecté et le crédit renouvelable (aussi appelé crédit permanent ou revolving). Les deux premiers sont couramment utilisés pour financer l’achat d’un véhicule personnel.

Le crédit personnel

L’avantage du crédit personnel est sa souplesse. L’organisme choisi prête une somme d’argent destinée à l’achat d’un bien mobilier quel qu’il soit, sans condition. Aussi, le souscripteur n’a aucune obligation de justifier l’usage de cet argent. En outre, le prêt personnel offre les taux d’intérêt les plus avantageux et une marge de négociation confortable.

Le crédit affecté

Comme son nom l’indique, le crédit affecté ne concerne qu’un achat en particulier. Il offre de meilleures garanties que le crédit personnel, puisque la vente et l’emprunt sont ici intrinsèquement liés. Un refus du crédit annule la vente et vice-versa : dans le cas d’une rétractation, le crédit est annulé sans aucun frais supplémentaire. D’autre part, la première mensualité n’est demandée qu’à partir du moment où l’emprunteur est en possession du véhicule. En cas de litige quant à la vente, il est possible de suspendre le paiement jusqu’au règlement du différend.

Pour autant, le crédit affecté est moins facilement négociable que le crédit personnel. De même, il offre des possibilités de report, de remboursement par anticipation et d’assurance en cas de problème entraînant une incapacité à régler l’emprunt. Mais ces services sont conditionnés par l’organisme prêteur et peuvent occasionner des frais complémentaires plus ou moins importants. Il est donc indispensable de bien se renseigner sur les conditions encadrant votre prêt si vous décidez d’avoir recours au crédit affecté.

Le financement par un pack auto

Idéal si vous optez pour une voiture d’occasion encore assez jeune, le pack auto représente un gain de temps précieux et une solution avantageuse économiquement. En effet, il est possible grâce à cette formule de réduire votre taux d’intérêt, ou d’obtenir une réduction sur les prestations d’assurance. Le remboursement du pack auto s’effectue tous les mois par un prélèvement.

Cette option tout-en-un comprend généralement le crédit automobile, l’assurance dommage du véhicule, l’assistance, l’entretien et l’extension de garantie constructeur. Néanmoins, l’offre varie d’un pack à l’autre, d’où la nécessité d’avoir recours à un ou plusieurs comparatifs. L’inconvénient du pack auto est qu’il doit être pris en intégralité : vous payez tous les services compris dans l’offre, même ceux que vous n’utilisez pas. Raison de plus pour bien la choisir !

Le financement par un crédit automobile

Comment financer sa voiture crédit automobile

Le crédit automobile est une possibilité qui vous est offerte lorsque vous achetez un véhicule neuf en concession. Il est accordé par la division financière du constructeur et constitue un service additionnel. Si votre choix se porte sur un véhicule neuf, contracter un crédit auto auprès de votre concessionnaire incarne la solution la plus avantageuse, car cela ouvre une possibilité de négociation sur le prix du véhicule. Un vendeur ayant l’esprit commercial ne prendra pas le risque de perdre un client souscripteur en refusant une remise raisonnable.  En outre, il s’agit d’une procédure très sécurisée, les professionnels ayant tout intérêt à ce que la transaction et le remboursement se déroulent dans les meilleures conditions.

Le financement par un crédit ballon

Proposé par les banques et les concessions, le crédit ballon est prévu spécifiquement pour l’achat automobile. Il se situe à mi-chemin entre une Location avec Option d’Achat et un crédit automobile. Sur une durée variant de 12 à 48 mois, l’emprunteur rembourse des mensualités très faibles, exceptée la dernière qui représente 50 % du montant total de l’investissement. Celle-ci est appelée “le Ballon”.

Lorsque la dernière échéance arrive, le souscripteur peut payer cette mensualité et alors devenir propriétaire de la voiture, ou rendre le véhicule au concessionnaire qui le lui “rachète” selon les termes d’une convention prédéfinie. Celle-ci comporte une limite concernant le kilométrage, pour des raisons évidentes : le contrat serait au désavantage du concessionnaire si cette condition n’existait pas. Le crédit ballon implique aussi que la voiture soit en très bon état à la reprise, sans quoi des pénalités sont ajoutées à la facture.

Autre alternative : le particulier peut également revendre la voiture lui-même. Il doit alors régler le reste de l’emprunt selon ce que stipule la convention signée au départ.

Le crédit ballon offre ainsi la possibilité de changer de voiture tous les deux, trois ou quatre ans, à condition de renouveler le contrat (sans avantage dû à la reprise) à chaque fois. C’est pourquoi ses modalités d’application sont si faciles et rapides. Pour autant, il est contraignant et engage l’emprunteur sur le long terme sans tenir compte des imprévus financiers auquel il peut être confronté. Mieux vaut donc être stable financièrement pour choisir cette possibilité de financement.

Le financement par la location avec option d’achat

Comment financer sa voiture location avec option d'achat

Avantageuse pour les entreprises ou les particuliers qui changent régulièrement de véhicule, la Location avec Option d’Achat ou leasing consiste à louer un véhicule acheté par un organisme financier selon certaines conditions définies par un contrat en amont. Moyennant un dépôt de garantie puis un loyer régulier, vous disposez de la voiture pour une durée déterminée au terme de laquelle vous pouvez la racheter, à hauteur de la différence restante pour atteindre le prix du véhicule fixé dans le contrat. L’autre possibilité est de la restituer sans vous préoccuper de sa revente.

Dans le cas de l’achat en fin de location, vous signez un contrat ajoutant un engagement de reprise, clause qui vous permet d’être dispensé(e) de la dernière mensualité à payer. De plus, vous disposez d’un délai de rétractation de 7 jours, comme pour une transaction classique. L’avantage de la LOA est sa souplesse : elle autorise un désengagement du contrat par anticipation dès douze mois de location atteints. De plus, elle est renouvelable à volonté.

En revanche, l’usage du véhicule concerné est encadré par une restriction du kilométrage à ne pas dépasser, au risque d’avoir des pénalités financières supplémentaires. En outre, cette solution coûte plus cher qu’une simple location longue durée (LLD). Par ailleurs, les frais et modalités d’assurance et d’entretien sont à votre entière charge. Détail à ne pas négliger puisque le véhicule doit être irréprochable lors de sa restitution, sous peine de frais de remise sévères.
Futurs acquéreurs, nombreuses sont les options qui s’offrent à vous pour financer l’achat de votre véhicule. L’équipe Entretien-Auto vous conseille de bien vous renseigner avant de choisir celle qui vous correspond le mieux, suivant votre situation et vos critères.