Les pneus : savoir mesurer leur pression et leur usure

A savoir sur la pression et l’usure des pneus

Les pneus : usure et pression

La pression joue un rôle important dans la vie d’un pneu. Un sous-gonflage ou un sur-gonflage entraînent une usure prématurée des pneus suivant différents cas de figures.

Un pneu sous-gonflé de 20 % voit son rendement kilométrique diminuer de près de 30 %. Cela entraîne également une consommation de carburant excessive car le pneu accroche plus à la route. Un sur-gonflage quant à lui, peut entraîner des formes d’usure anormales, notamment une usure fortement accentuée au centre de la bande de roulement.

Comme il est souvent pratique d’être en mesure de lire un pneu, vous trouverez dans cette fiche des indices d’usure pour vos pneumatiques. Notez toutefois qu’une usure anormale peut également être due à un défaut de parallélisme (alignement) ou à un problème mécanique.

Problèmes courants d’usure des pneus

Usure sur les deux épaulements

Pneu usé sur les épaulements

Une pression trop basse est la pire ennemie d’un pneu. Elle réduit la longévité de la bande de roulement avec une usure accrue des épaulements. Elle cause également une température de fonctionnement excessive, réduisant encore la durabilité du pneu. Enfin, elle augmente la résistance au roulement et donc, la consommation de carburant. Pour éviter cela, vérifiez régulièrement la pression de vos pneus.

Usure au centre

Pneu usé au centre

Lorsqu’un pneu est trop gonflé, le centre de la bande de roulement subit toute la pression de contact sur la route et s’use plus rapidement que sur ses épaulements. Une usure irrégulière réduit la longévité d’un pneu. Vérifiez régulièrement la pression de vos pneus. Une usure anormale peut également être due à un problème de parallélisme (alignement) ou à un problème mécanique.

Usure par plaques

Pneu usé par plaques

L’usure par plaques est généralement due à un problème mécanique. Elle est plus fréquente sur les pneus avants, bien qu’elle puisse se produire sur les pneus arrière aussi. Elle peut être causée par des roues déséquilibrées ou par des éléments de suspension ou de direction usés.

Usure d’un côté

Pneu usé sur un seul côté

Lorsqu’un pneu n’est usé que d’un côté, il y a de grandes chances que cela soit dû à un défaut de parallélisme. Vous pouvez détecter ces problèmes par le ressenti de vibrations dans le volants et d’une tenue de route amoindrie. Un défaut de parallélisme nécessite d’être corrigé en allant chels désagréments.

Changer ses pneus

Pour savoir quand changer vos pneus, observez la bande de roulement et les témoins d’usure, que vous pouvez repérer sur le pneu, au fond des bandes de roulement, grâce à un marqueur. Vous avez donc deux solutions pour vous repérer quant à l’usure de vos pneus.

Vous pouvez mesurer l’épaisseur de la bande de roulement, qui doit être au minimum de 1,6 mm.

Aidez-vous des témoins d’usure : si la gomme est au même niveau que le témoin, il faut changer vos pneus.

Savoir lire un pneu correctement : conseils, tutoriel et indices

Savoir lire un pneu peut s’avérer très pratique pour être en mesure, par exemple, de déterminer l’usure de celui-ci. Sur les flancs de vos pneus, en plus de la marque et du modèle, vous trouverez également des informations importantes sur leurs dimensions, leurs capacités et leur structure. Entretien-Auto vous aide à les comprendre.

Schéma de lecture d'un pneu

  1. Marque et type du pneu
  2. Informations sur le pneu
  3. Indices de charge
  4. Indices de vitesse
  5. Code dimensionnel géré par le manufacturier
  6. Code optionnel propre à chaque fournisseur
  7. Semaine et année de fabrication

Informations sur le pneu

Guide d'entretien : savoir lire un pneu

Vous trouverez par exemple sur le flanc de votre pneu les indications suivantes : 195/55 R 15 (85H), ce qui signifie :

  • 195 : indique la section du pneu (sa largeur) en millimètre. Plus ce chiffre est élevé, plus le pneu est large.
  • 55 : indique la série du pneu (c’est le ratio “hauteur du flanc/largeur de la semelle”). Ici, la hauteur du flanc correspond à environ 55 % de la section.
  • R : signifie architecture radiale.
  • 15 : ce chiffre indique le diamètre intérieur du pneu en pouce (un pouce = 2,54 cm). Cela correspond à la dimension de la jante sur laquelle il sera monté.
  • 85 : l’indice de charge. Cela correspond à la charge maximale que peut supporter le pneu à son gonflage maximum. Ici, 515 kg [ Voir le tableau de correspondance ], ce qui signifie que vous ne devez pas dépasser un poids total en charge de 2 tonnes (515 x 4).
  • H : il s’agit de l’indice de vitesse maximum pour laquelle le pneu a été conçu. Ici vitesse maximale : 210 km/h (voir le tableau de correspondance).

Indices de charge

  • indice 60 : 250 kg max par pneu (à sa vitesse la plus élevée)
  • 61 : 257 kg
  • 62 : 265 kg
  • 63 : 272 kg
  • 64 : 280 kg
  • 65 : 290 kg
  • 66 : 300 kg
  • 67 : 307 kg
  • 68 : 315 kg
  • 69 : 325 kg
  • 70 : 335 kg
  • 71 : 345 kg
  • 72 : 355 kg
  • 73 : 365 kg
  • 74 : 375 kg
  • 75 : 387 kg
  • 76 : 400 kg
  • 77 : 412 kg
  • 78 : 425 kg
  • 79 : 437 kg
  • 80 : 450 kg
  • 81 : 462 kg
  • 82 : 475 kg
  • 83 : 487 kg
  • 84 : 500 kg
  • 85 : 515 kg
  • 86 : 530 kg
  • 87 : 545 kg
  • 88 : 560 kg
  • 89 : 580 kg
  • 90 : 600 kg
  • 91 : 615 kg
  • 92 : 630 kg
  • 93 : 650 kg
  • 94 : 670 kg
  • 95 : 690 kg
  • 96 : 710 kg
  • 97 : 730 kg
  • 98 : 750 kg
  • 99 : 775 kg
  • 100 : 800 kg
  • 101 : 825 kg
  • 102 : 850 kg
  • 103 : 875 kg
  • 104 : 900 kg
  • 105 : 925 kg
  • 106 : 950 kg
  • 107 : 975 kg
  • 108 : 1000 kg
  • 109 : 1030 kg
  • 110 : 1060 kg

Indices de vitesse

  • indice A1 : 5 km/h de vitesse max
  • A2 : 10 km/h
  • A3 : 15 km/h
  • A4 : 20 km/h
  • A5 : 25 km/h
  • A6 : 30 km/h
  • A7 : 35 km/h
  • A8 : 40 km/h
  • B : 50 km/h
  • C : 60 km/h
  • D : 65 km/h
  • E : 70 km/h
  • F : 80 km/h
  • G : 90 km/h
  • J : 100 km/h
  • K : 110 km/h
  • L : 120 km/h
  • M : 130 km/h
  • N : 140 km/h
  • P : 150 km/h
  • Q : 160 km/h
  • R : 170 km/h
  • S : 180 km/h
  • T : 190 km/h
  • H : 210 km/h
  • V : 240 km/h
  • W : 270 km/h
  • Y : 300 km/h
  • VR : >210 km/h
  • ZR : >240 km/h

Les lettres V et Z peuvent avoir des significations différentes suivant les fabricants.

Installer des chaînes à neige sur les pneus de sa voiture

icône chaînes

En cas de neige, si vous avez besoin de prendre la voiture, c’est la panique. C’est pourquoi vous avez acheté des chaînes à neige. Mais comment les mettre afin de prendre la route en toute sécurité et ne pas endommager votre véhicule ? Suivez le guide !

A savoir sur les chaînes à neige

Les chaînes peuvent être installées sur les roues d’un véhicule en cas de chaussée couverte de neige ou de glace. Elles empêchent le véhicule de déraper et doivent être enlevées dès que les conditions climatiques s’améliorent (il est formellement interdit de rouler avec des chaînes s’il n’y a pas de neige ni de glace sur la chaussée), où lorsque vous stationnez. De même, il est interdit de dépasser les 50 km/h avec une voiture comportant des chaînes.

Toutes les voitures ne peuvent pas avoir leurs pneus enchaînés en cas de temps neigeux ou glacial. Vous pouvez vérifier cette information en vous référant au carnet d’entretien de votre véhicule, qui vous indiquera aussi l’épaisseur maximum des maillons que vous pouvez utiliser pour les chaînes.

Les chaînes à neige doivent être montées sur les roues motrices de votre véhicule soit, en règle générale, sur les deux pneus avant. Toutefois, l’exception faisant la règle, il est nécessaire d’installer des chaînes sur chacun des pneus des véhicules à propulsion, 4×4 et camping-cars. Ainsi, vous éviterez une éventuelle perte d’adhérence du train avant.

Monter des chaînes à neige

Chaîne sur des pneus neige de voiture en hiver

Monter des chaînes sur les pneus de votre voiture n’est pas compliqué, mais pour ne pas vous emmêler les pinceaux le jour où vous aurez besoin de les installer rapidement, entraînez-vous à l’aide du tutoriel suivant.

  • Installez votre véhicule sur une surface plane et sûre, et enclenchez le frein à main, voire des cales au niveau des pneus pour vous assurer que l’auto ne bougera pas.
  • Etalez vos chaînes à l’avant ou à l’arrière des pneus que vous devez enchaîner, en faisant attention à ce que le premier maillon de la chaîne et les roues de votre voiture se touchent bien.
  • Faites avancer ou reculer votre voiture afin de la placer à peu près au milieu des chaînes à neige, et assurez-vous que celles-ci soient bien réparties de part et d’autre de votre pneu.
  • Joignez les deux extrémités de la chaîne en haut de chaque pneu, en laissant un flottement d’environ 5 cm.
  • Fixez ensuite les crochets sur le côté de la chaîne, par pairs et de façon à former une croix.
  • Resserrez les chaînes à l’aide du tendeur qui passe en diagonale, le long du côté extérieur des pneus de votre véhicule.
  • Après avoir vérifié le bon arrimage des chaînes à chacun de vos pneus, roulez quelques kilomètres à petite allure afin que celles-ci trouvent leur place définitive.
  • Contrôlez que les chaînes soient bien placées et tendues. Si tel n’est pas le cas, procédez aux corrections nécessaires.

Ôter des chaînes à neige

Vous stationnez votre véhicule pour un certain temps ? L’épisode neigeux est terminé ? Alors il est temps d’enlever les chaînes qui entourent les pneus de votre auto. Pour cela, quelques étapes suffisent.

  • Positionner votre véhicule de façon à ce que les crochets des chaînes soient positionnés au sommet des pneus.
  • Démontez tous les crochets et ôtez toutes les fermetures des chaînes à neige.
  • Etalez les chaînes de parts et d’autres des roues concernées, puis faites rouler votre voiture en avant ou en arrière, simplement de façon à libérer les chaînes.

Le montage et le démontage des chaînes à neige n’ont maintenant plus de secrets pour vous, chic ! Pensez-vous cependant à ces quelques astuces pour bien entretenir votre voiture durant la période hivernale ?