Le prix d’un contrôle technique en 2018

Les prix du contrôle technique en 2018

La hausse du prix du contrôle technique est un sujet brûlant dans le secteur automobile et un vrai casse-tête pour les automobilistes. Contrôle Technique Gratuit s’invite sur Entretien-Auto pour vous expliquer comment s’y retrouver.

Le tarif du contrôle technique est libre en France

Centre automobile agréé pour le contrôle technique

Cet examen obligatoire depuis 1992 est considéré comme une corvée par la majorité des automobilistes français. Plus de 6500 centres de contrôle technique sont aujourd’hui présents en France et appliquent des tarifs allant du simple au triple.

Le prix dépend tout d’abord du type de prestation de contrôle. En effet, un contrôle technique traditionnel sera plus cher qu’une contre visite ou qu’une visite volontaire partielle. La contre visite est même gratuite dans certains centres de contrôle technique si vous y avez effectué le contrôle technique.

Ensuite, la visite  diffère en fonction du type de véhicule vérifié. Par exemple le coût du contrôle technique d’un poids-lourds sera plus élevé car le matériel nécessaire au contrôleur doit être spécialisé.

Un autre facteur influence le prix du contrôle technique : le type de carburant. Un véhicule essence, diesel ou GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) ne sera pas traité de la même manière par le contrôleur non plus car des qualifications complémentaires sont nécessaires pour contrôler certains types de véhicules.

Il est aussi à noter que l’emplacement géographique a un impact très important sur ce prix. Le CT est ainsi plus cher en centre-ville qu’en banlieue.

Quel est le coût de la prestation  en France ?

Les écarts de prix du contrôle technique peuvent parfois être très significatifs. La moyenne nationale se situe aux alentours de 66 € avec un écart type très important. En effet, un tarif proche des 100 € a été constaté dans plusieurs centres de l’hexagone. Il est donc conseillé de se renseigner avant de foncer dans un centre car la prestation peut être moins chère dans un centre à proximité voire même totalement gratuite.  

Détail des tarifs par type de contrôle :

Grille des prix des étapes du contrôle technique en France

De nombreuses offres sont disponibles sur internet à des prix souvent plus compétitifs qu’en centre. N’hésitez pas à les consulter pour vous faire votre propre opinion sur le tarif pratiqué par votre centre habituel.

Siège auto : que choisir pour votre bébé ?

Bébé endormi dans son siège auto

Pour transporter votre petit bout de chou, vous devez obligatoirement vous munir d’un siège auto et ce, durant toute la première décennie de sa vie. Parmi tous les modèles qu’offre le marché, vous êtes sans doute un peu perdu(e). Pour vous aider à y voir plus clair, Entretien-Auto vous guide pas à pas dans la recherche du siège auto idéal.

Que faut-il savoir avant d’acheter son siège auto ?

Maman et bébé devant voiture

Que dit la loi française ?

En France, il est obligatoire d’équiper son véhicule d’un siège auto pour son enfant en dessous de l’âge de 10 ans. Mais ce n’est pas le seul critère, la taille est également importante. On considère que la ceinture de sécurité n’est pas suffisamment efficace pour un enfant de moins d’1m35.

…Et les lois européennes ?

Outre la législation hexagonale, le siège auto doit aussi répondre aux normes européennes, établies par les textes i-Size (R129) et ECE R44/04. Si le dispositif est conforme, une étiquette sera apposée dessus. Celle-ci vous apportera même des informations supplémentaires telles que la tranche de poids supportée par le siège ou bien s’il convient à tous les véhicules ou non.

Quel est le siège auto adapté à votre enfant ?

Siège auto pour bébé dans la voiture

Il existe de nombreux modèles de siège auto, mais tous ne sont pas adaptés à votre bébé. Selon son âge, sa taille et son poids, vous devez vous tourner vers un dispositif plutôt qu’un autre. Pour assurer sa sécurité à bord, les systèmes de retenue doivent être en adéquation avec la morphologie de l’enfant. Pour bien différencier les modèles, vous devez vous référer à des catégories. En tout, il y a huit groupes de siège auto, déterminés par la réglementation ECE R44/04 (en fonction du poids).

Les 5 groupes de siège auto

Quels modèles pour quels groupes ?

Parmi tous les sièges auto disponibles en magasin, vous trouvez cinq types différents. Chacun d’entre eux est dédié à un groupe particulier.

  • Le lit nacelle (groupe 0) : cette option semble idéale pour les nouveaux-nés, car elle leur permet de rester allongé. C’est particulièrement intéressant pour les longs trajets, car cela favorise le confort du bébé. Il y a cependant un point noir : certains pays d’Europe interdisent la nacelle, car ils la considèrent comme peu sûre.
  • Le siège coque (groupe 0+) : il s’agit de la seconde solution pour votre nouveau-né. Celle-ci est plus sécuritaire et permet de prévenir les reflux gastriques chez le bébé, lorsqu’il est installé dos à la route. Il est en position semi-allongée et bien maintenu par des sangles d’entrejambe. L’idéal est de mettre le siège à l’avant du véhicule et de désactiver l’airbag.
  • Le siège baquet (groupe 1) : ce dispositif enveloppe l’enfant et le garde attaché grâce à un système de harnais. Cette fois, il peut être positionné face à la route et à l’arrière de la voiture.
  • Le rehausseur (groupe 2 et 3) : une fois que votre enfant a bien grandi, il va se trouver à l’étroit dans les sièges des catégories précédentes. A contrario, il n’est pas encore assez grand pour s’asseoir directement sur la banquette du véhicule. Le rehausseur s’impose donc comme la solution parfaite pour remédier à cet entre-deux.
  • Le siège évolutif (groupe 1/2/3) : il s’agit d’un dispositif polyvalent, capable de s’adapter à différentes tranches d’âge. Ce type de modèle est bien plus coûteux que les autres, mais a pour avantage de durer dans le temps. Il peut ainsi vous faire économiser sur l’achat d’un deuxième ou d’un troisième siège.

Les bonnes pratiques concernant le siège auto

Main bébé siège auto

Quelques conseils pour bien choisir son siège auto

Le choix de votre premier siège auto n’est pas forcément évident. Une fois que vous avez trouvé un modèle qui vous intéresse, posez-vous les bonnes questions :

  • Choisir un dispositif en fonction de la situation : réfléchissez bien à l’utilisation que vous ferez de votre siège auto. Quelle est la taille de votre véhicule ? Votre enfant change-t-il souvent de voiture ? Effectuez-vous de longs trajets ?
  • Changer de siège auto après un accident : le choc de l’impact peut non seulement abîmer votre voiture, mais il peut également nuire au bon fonctionnement du dispositif. Pour ne prendre aucun risque, il vaut mieux en changer pour assurer une sécurité optimale à votre enfant.
  • Ne pas acheter d’occasion : récupérer le vieux siège auto d’amis ou d’un membre de votre famille n’est pas forcément un bon plan. Avec les années, les attaches ne sont plus si robustes et deviennent fragiles. Pour éviter un quelconque problème, optez pour un modèle neuf.
  • Lire la notice d’utilisation : certains sièges auto peuvent être compliqués à installer. De nombreux accidents sont liés à une mauvaise installation du dispositif. Il est donc particulièrement important de bien lire la notice d’utilisation et de s’entraîner afin de prendre le coup de main. N’hésitez pas non plus à demander une démonstration en magasin.

Le système de fixation Isofix

Ce système offre de nombreux avantages : facilité d’installation et sécurité. Disponible sur de nombreux sièges auto des groupes 0 et 1, il permet de fixer le dispositif directement sur le châssis de la voiture. Pour cela, il suffit de se servir des attaches Isofix du véhicule.

Si vous vous intéressez à un modèle qui fonctionne ainsi, pensez à vérifier que votre auto est bien compatible !